1208 à 1244 Le pays cathare

16 mars 1244, au pied de la forteresse de Montségur,
plus de 200 hérétiques qui ont refusé de renier la foi cathare
montent volontairement sur le bûcher.
Leur martyre marque la fin de la croisade des Albigeois.

Jean-François Zilberman

La citadelle de Montségur aujourd'hui

Les murailles de Montségur, dans les contreforts des Pyrénées,
ont baigné dans un oubli presque total pendant plus de six siècles.
jusqu’à leur redécouverte  à la fin du XIXe siècle.
Dès lors on redécouvre l’histoire des cathares
et la croisade des Albigeois, ainsi que le dernier et plus tragique épisode de celle-ci :
la reddition de Montségur, haut lieu du catharisme pendant 40 ans,
après dix mois de siège acharné.
Montségur est situé à la lisière du comté de Foix.
Plus à l’est, dans le rude massif des Corbières, d’autres forteresses ont aussi résisté,
quoique de façon moins dramatique, aux croisés venus du nord de la France.
On peut encore admirer les vestiges impressionnants de Peyrepertuse et de Quéribus,
sur des crêtes rocheuses de part et d’autre du village de Cucugnan.

* Un ouvrage rare :de Zoé OLDEMBOURG
Le Bûcher de Monségur Monségur / Edité par Gallimard en 1959

* Un roman de Henri GOUGAUD
L’Expédition /Edité  au Seuil 1991

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *