Alain Bashung

S’en est aller mentir à la nuit !
Le ciel va l’accaparer, mais se laissera t-il attraper par lui ?

Le soleil fait face à nos mille et une pensées, pendant que Bashung
les bottes pleines de questions, part en voyage, un éternel tour de l’univers
Il y a bien la haut un cheval blanc, et un cirque ou toutes les Josephines les mecs
de belle vie sont là a vous attendre. C’est certain
« Ne plus jamais souffrir, juste faire henir les chevaux du désir »
A jamais, a toujours Monsieur

w.fr.music.yahoo.com/blogs/blog_c_ma_tournee/3031/#postcomment

Lise Dest – 15 mars 2009

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.