Au grand départ

A la vague, à l écume glissante, j accrocherais tous mes rêves perdus.

Au jour du grand départ,je serais fille d’algues et d’écumes, danseuse aux marées de toutes saisons.

Au jour du grand voyage, je glisserais entre grains de sable et de folie, amante des tempêtes ou du rivage calme. Naissante, et libre.

Au jour du beau voyage, qu’il sera doux d’effleurer ta main, d’un océan à l’autre, nous serons poissons ou coquillages. Enfin Nous serons !

Au jour de l’ultime plainte, mon ciel aura pris place entre les eaux mystérieuses, devenue pour toi épouse des grands fonds.

Oh, mon secret, mon silence, mon compagnon, nous flotterons unis par la vague naissante, notre étreinte charmera marins et phalènes à la lumiere des grands phares.

Au jour du grand départ.

Lise Dest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.