Aux hommes rares

La nuit n’a jamais eu de secret
Pour les mots à la mort
Et si les lanceurs de poignards
atteignent parfois leurs cibles

Il reste l’espoir des hommes
Des hommes rares, qui osent
encore se perdre
Pour des ailleurs
Majeurs ou minuscules

Lise dest/25/06/07

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *