Avant le soir

Il n est de cache plus douce que le creux de tes bras, de silence plus léger que celui de ton souffle à mon cou. Le son des mots à peine chuchotés réveillent la fin de journée. Que la nuit approche et nous porte au jour prochain, rien ne peut nous soustraire à tant de plénitude, ton épaule se dérobe pour mieux ouvrir les bras et venir y cueillir la caresse d’avant le soir.

Une réponse sur “Avant le soir”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.