Les mots de mon amie Gabrielle

       C’était l’année dernière, exactement, ce samedi là commençait ma première exposition à La Rochelle, au Bar André très exactement.
Gabrielle Benoit de Choignard, avait choisi de nous quitter au milieu de ce mois de février, un choix violent, un lundi qui a déchiré la fin de l’hiver.
Aujourd’hui Paris est noyée de pluie, entre deux solitudes je retrouve ce texte, en murmure la voix de Gabrielle.

Lise Dest – 3 avril 2010

« Lise Dest’inée à l’art poétique et à la mélodie… Lise DEST’inée à être plaie et couteau de soi, cher à Baudelaire. LISE qu’a remarqué un mécène intellectuel, administrateur du Salon d’Automne, qui a reçu les conseils de Monsieur Georges LEVY, remarquable critique d’Art, peintre mécène, éditeur de La Gazette des Arts et du livre des Artistes Contemporains… Lise DEST’inée à être une artiste sans le savoir ni le vouloir… Lise DEST est et sera… C’est la force du destin!
Les photos de ses toiles ne sont que le reflet apâli de sa technique si jeune et du corps à coeur véritable de son inspiration DEST’ienne à la matière. Elle choisit l’acrilyque on canvas et la bande plâtrée.
Elle vit la réalisation subtile de peinture et matière. Toute oeuvre, si sensible qu’elle soit, est la montre d’un combat intérieur et physique avec ce qu’elle ne peut exprimer qu’au travers de ses toiles…
Jacques Rodrigues, mécène à connaître, va lui consacrer une exposition au Bar ANDRE (lieu favori de Richard TEXIER, qui a fait certaines des fresques de cet établissement qui est à La Rochelle ce que Sénéquier est à St-Tropez), du 1er Avril au 31 Mai. Pendant 2 mois, pour lancer son talent… You can do it! »
Gabrielle Benoit de Choignard
ArtWorld.Galleries