La petite fleur de la famille ❣️

Nous t aimons si fort, nous veillons sur toi, rions avec toi, et… Te faire découvrir Paris, quel bonheur !!!!
Ta main dans la mienne bien au chaud ma petite fleur, c est sous le ciel de décembre, paix, et amour, une petite fée nous tourne autour , et murmure de jolis mots de tendresse. 🧚🏻‍♀️
🍃❄️🍃

Le sable, le glas, l adieu.

Le sable qui borde le lac, accepte les mots de la vie, il fait froid ici et froid à sept mille kilomètres delà. Le sable transforme la page ouverte, il n est plus sablier, il n est plus douceur à la main, il est carnet de bord, au refrain de chanson «je t ai manqué, dis moi, tu me médisais » Bashung au bord du lac, clair de ciel et refrains transcendent cet alphabet triste à déchaîner les vagues. La mer engloutira l histoire. Quel fut ce voyage qui brisa les mots et les gestes, impossible de racheter les douleurs. ? Le corps est pâle, il est temp d offrir le sable à un autre alphabet, que la mer engloutira une fois les souvenirs inscrits, la douleur ou la joie posées, entre bleu ciel et écume tendre. Le bruissement des arbres, signale que le moment du départ sonne le glas de l adieu.

Silence

Un instant, le silence qui envahi la maison, se poser, oublier les outrages, et sonder en silence son cœur, son corps. 💫
Profond le souffle qui renvoie au plus lointain de notre galaxie l histoire achevée.
il faut courage et ténacité pour être fidèle à sois même, et s accorder le seul et véritable adage, reprendre sa vie, ne pas blâmer, ne rien regretter.
Avancer en toute conscience, laisser derrière sois sans amertume ce qui fut , et ne peut plus être.
Merci à celle qui me guide, afin de ne plus me trahir, et cesser d oublier qui je suis, on se perd oui, quitter ce chemin, emprunter celui qui même à la vie la vraie, joyeuse, ouverte, réelle y retrouver sa propre lumière, ne plus se cacher sous des ombres toxiques d hier et plus loin encore. ❣️