Tu aurais pu vivre encore un peu /Jean Ferrat nous quitte

… »Tu aurais pu vivre encore un peu, pour notre bonheur, pour notre lumière »…

847630_ferrat_125x125Ce samedi porte le voile de larmes et de révolte
les mots manquent, les mots meurent a leur tour.

Jean Ferrat « un grand bonhomme, un Homme » (dixit mon ami Michel Frenc qui l’a bien connu et a travaillé a ses côtés, une pensée pour vous Michel )

Ce soir la nuit tombe plus vite et le brouillard envahi mon regard, mais pas ma mémoire.
Chez nous Jean Ferrat c’était le dimanche matin sur un electrophone, Potemkine, Aragon, …C’était toute une époque pour tous les gens engagés, le peuple de gauche, le vrai. Il était l’un des très grands

Ferrat c’est aussi la rencontre magique avec Christine Sèvres, une voix de cristal au coeur d’un amour boheme et diamant
Un père juif émigré de Russie déporté à Auschwitz.
L’enfant est sauvé grâce à des militants communistes, ce qu’il n’oubliera jamais.
Aussi prolifique que discret, notamment à la télévision, il a composé et interprété quelque 200 chansons, mêlant textes engagés, hommages à Louis Aragon et déclaration d’amour à l’Ardèche, sa région d’adoption.

Ce soir j’ai le coeur a la nausée, le battement à la divague.
Lise Dest


Mort de Mano Solo ce 10 janvier 2010

manosursceneSi sa voix déchirante a forgé sa signature, c’est bien la capacité à parler des problèmes de ses contemporains en traitant les siens qui ont fait de cet artiste disparu en 2010 l’un des chanteurs les plus atypiques de la scène française.

Il joue avec les mots, avec la vie, avec la mort, pour aller plus vite qu’elle et la battre à la course. Et le résultat est splendide. Il est difficile d’exprimer en quelques phrases la grande et magistrale gifle qu’il nous assène. Comment dire la noirceur et la lumière mèlées, la fureur et l’ennui? A propos d’ennui, Mano Solo a aussi exposé, sous le nom de Boredom, des toiles, avant de quitter la peinture pour la musique… Les toiles, il n’en a plus, toutes vendues ou données. Il jette de la même façon ses chansons à tous vent. Ne manquez pas de les attraper au vol.

Source evene.fr / multimania

http://www.youtube.com/watch?v=-7wL0dngbnk http://www.youtube.com/watch?v=-7wL0dngbnk

Dans nos nuits…

Il y a dans nos nuits des hommes endormis, seuls, loin de tout souvenir.

Dans le froid et le noir, des hommes qui en veulent au soleil de n’avoir pas rendez -vous avec la lune !

Il y a aux portes cochères de mes amours d’adolescente,
des errances qui font calancher mes envies de sourire.

Au bord de mon fleuve, près de la rive où je suis née
il y a des terreurs qui me font hurler que l »au delà
 » c’est déjà ici et très bas »

Demain matin, au pied d’un marronnier effeuillé par l’automne
pendues aux lèvres d’un homme évanoui, le givre de notre ignorance de notre indécence.

Avant que ne coule le vin de la fête, nous aurons eu le temps de leur en vouloir de vider
du soir au matin du mauvais vin, de pisser contre nos portes, et de nous traiter de salauds.

OUI c’est évident le soleil a définitivement rompu avec la lune
les fiançailles annulées,
paumées à la divague
Oui le soleil cesse de briller pour ces ombres fatiguées de n’être plus,
de n’être pas.

Pourtant cette nuit il lui en coûtait peu au vent de faire la paix avec les étoiles
de prendre rendez vous sous le halo, et de passer une bague serpentine
au doigt glacée de la nuit.

Juste parce que
Il y a dans nos nuits des hommes endormis, seuls, loin de tout souvenir.

Lise Dest

Un texte qui n’est pas récent et pourtant …..

La nuit

Lorsque la nuit doucement
se pose il reste d’hier
encore quelquechose
Un parfum de roses
Un souffle qui fait palpiter
Charmes et peupliers

Son langage appartient a la terre
Comme les ailes de l’oiseau à la mer

Lorsque la nuit doucement se pose
Elle laisse là au sommeil de novembre
Un ciel qui ne m’aura pas beaucoup
Aimé

Un homme pleure
Dans cette nuit écartelée
Un homme nu comme l’ombre
Que cherche t-il à l’heure
Des amants et des chimères
Une île, une colombe
Dans ses rêves déchirés
Un homme pleure et je l’entend

Lorsque la nuit doucement
se pose il reste d’hier
encore quelquechose
Un parfum de roses
Un souffle qui fait palpiter
Charmes et peupliers

Et se posent en silence
Larmes et souffle d’errance
Aux derniers parfums
Des roses espérance
L’espoir est vain
Puisque le nom même
De la rose le dit

Dans ses rêves déchirés
Un homme pleure et je l’entend

Lise Dest/nov 2009

1208 à 1244 Le pays cathare

16 mars 1244, au pied de la forteresse de Montségur,
plus de 200 hérétiques qui ont refusé de renier la foi cathare
montent volontairement sur le bûcher.
Leur martyre marque la fin de la croisade des Albigeois.

Jean-François Zilberman

La citadelle de Montségur aujourd'hui

Les murailles de Montségur, dans les contreforts des Pyrénées,
ont baigné dans un oubli presque total pendant plus de six siècles.
jusqu’à leur redécouverte  à la fin du XIXe siècle.
Dès lors on redécouvre l’histoire des cathares
et la croisade des Albigeois, ainsi que le dernier et plus tragique épisode de celle-ci :
la reddition de Montségur, haut lieu du catharisme pendant 40 ans,
après dix mois de siège acharné.
Montségur est situé à la lisière du comté de Foix.
Plus à l’est, dans le rude massif des Corbières, d’autres forteresses ont aussi résisté,
quoique de façon moins dramatique, aux croisés venus du nord de la France.
On peut encore admirer les vestiges impressionnants de Peyrepertuse et de Quéribus,
sur des crêtes rocheuses de part et d’autre du village de Cucugnan.

* Un ouvrage rare :de Zoé OLDEMBOURG
Le Bûcher de Monségur Monségur / Edité par Gallimard en 1959

* Un roman de Henri GOUGAUD
L’Expédition /Edité  au Seuil 1991

…extrait

Je sais ce que ressent la terre lorsque qu’on la foule de pas assassins
je sais ce que ressent le ciel lorsqu’il se déchire sous le tir de la terreur.
OUI, je sais la douleur, immense qui se livre au coin d’un petit rien,
au revers de la manche d’un soir en habit du dimanche
Je sais les commissures qui se figent pour paraître ! 
A l’instant de la détresse, de la distance de l’effondrement.
Je sais, que l’étreinte n’a plus de rime, et que seule l’éternité est certaine.

Extrait de Spassiba

Marilyn Monroe

MM
Marilyn Monroe
, est née Norma Jeane Mortensen,
le 1er juin 1926 et décédée le 5 août 1962
Norma prénom choisi par sa mère en référence à l’actrice Norma Talmadge.
Son nom c’est transformée par la suite en Norma Jean Mortensen, et elle fut également connue sous le nom Norma Jean Baker

MM2 MM3 MM4
MM5
« Ma Misfit, ma belle de juin, mon Ange plateau …Celle qui résonne en écho de mon existence , c’est elle Marilyn Monroe… »
Lise Dest
A lire ou relire Over the Rainbow dans « Cinéma.Musique »

Et bien sûr plus qu’un détour par « Les Misfits » (à lire ) et voir encore et toujours cet ultime film ou Marilyn explose dans toute la contradiction de sa vie, plus vivante que jamais, dans une cruelle et époustouflante vérité d’actrice, mais plus que jamais aussi proche de toucher la dernière étoile du doigt
Bsession

Et contournez l’arc en ciel en visionnant les photos de Milton Green
séance baptisée « black session »

http://stanislaskazal.canalblog.com/albums/html
marilyn__la_seance_noire_de_1956_par_milton_green.

ET …L’incoutournable ouvrage de Michel Schneider paru chez Grasset Roman
Marilyn dernières séances