Laissons

Laissons à la nuit 
nos paupières encombrées d’océaniques rêveries

Laissons à la lumière
nos baisers suspendus et nos pas de sable blond.

Voyons de l’étoile cardinale
la lueur filante à nos regards attardés

Ô mon ciel, mon bel envol
qui donc à renversé ainsi le temps
tamisé le printemps et jeté en pluie,
la chaleur des pierres sur un secret d’ hiver ?

Aux flammes, laissons les larmes.

aux anges l’empreinte de nos lèvres
murmurant l’infime moment
qui tient au vent toute son éternité.

lise dest 

Francis JOYON vainqueur de la course du Rhum

Francis Joyon,
un marin d’un autre Age vainqueur de la Route du rhum.Le vainqueur de la Route du rhum parle une langue morte, celle des chiffonniers des mers, des rafistoleurs, des ferrailleurs des pontons
Le Monde 12 novembre 2018

https://www.liberation.fr/sports/2018/11/12/francis-joyon-le-dernier-des-mohicans.RDR2018

Thierry Geffrotin / Europe 1 classique du dimanche

Chaque dimanche Thierry Geffrotin entrane nos matines avec malice vers des uvres connues et d autres sorties de son immense culture musicale.
Hors les notes et les portes, membres de l Acadmie Alphonse Allais Thierry Geffrotin joue, avec une dlectation rjouissante parfois truculente avec les mots, toujours accords de formidables rfrences littraires.
Lise Dest. Oct 2018. A vos couteurs !!!

TerresdeFemmes / Angèle Paoli

Une fenêtre sur la mer/Anthologie de la poesie corse actuelle coordonnée par Angèle le Paoli (anthologie bilingue corse/français ).

Bien des clichés, des images de toi caracoles sur le net,.

Mais celle ci, elle nous appartient, un moment de calme et réconfort.

cette prise de vue : tout ce que j ai de toi au coeur gravé

Embarquez sans attendre sur TerresdeFemmes : terresdefemmes.blog.com

#angelepaoli#TdF#portrait

Dylan Thomas

Dylan marlais Thomas!
(27 octobre 1914-9 novembre 1953)
crivain et pote gallois.

dthomas

Vision & Prireposie/Gallimard

TRADUCTION D’ALAIN SUIED
VIVRE DE SOI SOI
ET NOYER LES DIEUX EN MOI
OU CRASER LEURS TTES VIPRINES SOUS MON PIED.
PAS D’ESPACE, DIS-TU, PAS D’ESPACE
MAIS TU NE M’Y INCLURAS PAS
MME SI TA CAGE EST ROBUSTE;
MA FORCE SAPERA TA FORCE;
JE DCHIRERAI L’OBSCUR NUAGE
POUR VOIR MOI MME LE SOLEIL
PLE ET DCLINANT, POUSSE ATROCE .

Mon livre de chevet, dsarticul par tant et tant de lecture