Gabrielle

Les annes passent, et tourne le vent, mais il reste toujours une griffe au calendrier de mes souvenirs, les clichs en noir et blanc se promnent dun mois de fvrier lautre, dun souvenir lautre.

Fais tourner ce baiser au vent de chaque saison, et au prochain t, dessine juste pour moi de nouveaux signes du ct de locan, tatoue le sable de quelques lettres capitales, accorde ton rire a celui des petites rieuses au dessus de l’eau.
Pourtant pourquoi esprer tant, les souvenirs ne s’accordent pas avec la peine.

Texte et photo Lise Dest

Marpessa Dawn

cette photo appartient a son auteur, exclusivement. Aucune utilisation n est autorise sans son consentement.

lise de saint thibault/ lisedest

Marpessa Dawn m a donn l autorisation de raliser ces clichs en juin 2008.