Etienne Roda Gil – 10 ans d’absence

images-1

Que reste t-il de la folle brise d’avril
Oh mai funeste et terrible
Des lilas aux coquelicots
Il est des brassées de printemps
Qui mènent  au tombeau.

 

 

©Lise Dest ( Lise de Saint Thibault)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.