l’Ile

A Raz
Les chats possèdent des passes, pour toutes les églises
A Raz
Je ne reve pas qu’a moitié, à Raz on est rêve tout entier
Bois sur la plage
Pingestion en forme de nuages
Dans la fumée descoquillage, ne restent que des mots
Des mots de Raz, et de drôles de songes emportés à jamais.

 

©Lise Dest – avril 09

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.