Marilyn dernières séances/Michel Schneider

Michel Schneider a écrit un roman qui est aussi un essai passionnant, à travers une enquête et une documentation qui donne le vertige.

Prix Interallié 2006

Dernière page… Envie de crier ENCORE !
Hélas c’était là l’ultime séance,la dernière prise. C’est un roman respectueux, somptueux, un livre rare sur Marilyn Monroe.
Une écriture féline et brillante, un portrait de velour inédit
L’émotion à vif, transparente et fine.
Une réflexion sans jugement, sans a priori.
Marilyn Monroe qui n’a toujours demandé qu’une chose aux hommes :
le Respect; A été ici entendu par Michel Schneider
La boucle est bouclée rien de mieux de plus sensible, de plus juste ne peut-être écrit désormais sur Norma Jane Baker étoile éternellement naissante

Lise Dest-juin 2007

« …Je n’ai pas voulu écrire une enquête de plus sur la mort énigmatique de la star. Juste un roman retraçant les mois qui l’ont précédée. Seule la fiction donne accès au réel, et ce qu’on atteint à la fin d’un récit comme à celle d’une vie n’est pas la vérité révélée des personnages, mais une suite d’images brisées parcourue de reflets à contre sens. Car la vraie énigme de ce livre est celle du conflit des mots et des images. Au cinéma, en psychanalyse et en chacun de nous.
Mais j’aimerais que ce jeu de paroles secrètes et d’actes visibles ne s’achève que sur un point d’interrogation, lorsque les personnages se fondront dans l’incertain et que tremblera sur l’écran le message NO SIGNAL. » Michel Schneider

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *