Une réflexion au sujet de « Mon garde du coeur »

  1. Voilà, ma princesse
    mon double animal mon petit fauve ma douce, mon petit fruit !
    Sachez le, elle veille sur moi !
    Voilà, c’est elle qui se promène comme panthere noire dans les rêves des voyageurs
    Et balaye mon ciel de ses yeux de menthe claire.

    Lise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *