Petites fleurs têtues.

Petites endormies repliées sur l herbe fraîche, vous êtes lascives puis toniques au petit matin, il me faudrait plus de deux mains pour vous sauver de la frondeuse tondeuse ! Mais petits liserons, tenaces et doux au vent, je vous retrouverais à la prochaine poussée.

« Notre maison brûle »

Et les cris des animaux fuyants, mourants, celui des hommes sous les flammes, l idée du hurlement du feux se gavant avec appétit ! la terre ne nous appartient pas, nous n en sommes que les invités, et nous sommes des assassins

La tentation de St Antoine /Jérôme Bosch – Lisbonne

Lors de mon voyage à Lisbonne, ce fut bien plus qu’un coup de cœur, ce triptyque cette œuvre qui se glissa en moi y déposant pour toujours, l image de ce couple sur cette monture marine dans un ciel paisible, devint tatouage essentiel de mes émotions. Il m était impossible de m écarter de la toile, le musée quasi vide me laissait la possibilité d être en amour, figée, envoûtée par cette œuvre irréelle. Ce fut une émotion inattendue, et il est possible que cela paraisse étrange ou excessif, mais Bosch m offrit le plus beau souvenir de ce voyage. Merci Lisboa.

Triptyque « la tentation de St Antoine » Jérôme Bosch – musée national des arts Antiga Lisbonne
« Emporte moi mon bel animal loin de ce monde, loin de ce fracas, tes écailles sont douces , regarde la foule s éloigner nous prenons de la hauteur, emporte moi » L.D
Extrait du triptyque

18 août 1936 / Assassinat de Federico Garcia Lorca

Federico García Lorca, poète et dramaturge espagnol, peintre et pianiste. Né le 5 juin 1898 à près de Grenade, fut exécuté sommairement le 19 août 1936 par les milices franquistes.

La statue a été érigée en 1998, à l’occasion du centenaire de Federico Garcia Lorca. – Place Sainte Anne à Madrid
Montage Lise Dest -« photo lab »à partir de la statue originale

Texte de Louis Aragon, repris en chanson par Jean Ferrat « Tout ce que l’homme fut de grand et de sublime / Sa protestation ses chants et ses héros / Au-dessus de ce corps et contre ses bourreaux / A Grenade aujourd’hui surgit devant le crime 

Et cette bouche absente et Lorca qui s’est tu / Emplissant tout à coup l’univers de silence / Contre les violents tourne la violence / Dieu le fracas que fait un poète qu’on tue 

Un jour pourtant un jour viendra couleur d’orange / Un jour de palme un jour de feuillages au front / Un jour d’épaule nue où les gens s’aimeront / Un jour comme un oiseau sur la plus haute branche »