2 thoughts on “René Char”

  1. Oui, Lisa, mais le propre des traces est de progressivement disparaître. Pour renaître à ta liberté, dois-tu en passer par là ?

    Je pense très fort à toi, particulièrement aujourd’hui.

    Tenerezze,

    Y

  2. Si Cher Yves, tu as raison, il y a un ailleurs ou « ces traces » vont se poser et vieillir en souvenirs sereins.

    Reconquérir cette liberté dont tu me parles, c’est un long chemin, Oui

    Spero di parlarne con te molto presto.
    Teneramente

    Lisa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *