Sage et sans fard

Vous
Ma source sans sulfure
Mon attache singulière
Ma lumière et parfois mon ciel

Sage et sans fard
C’est d’amours parallèles
Que s’enchaînent les soirs

Vous
En habitudes données
Secret profond bien gardé
À mes silences jamais calmés

Au jardin de vos lendemains
Entre sable et roses trémières
Veillez à mes lumières
Gardez a la lanterne
Le secret entre vos mains

Sage et sans fard
C’est d’amour parallèle
Que le soir aime
Et s’enchaîne

Vous
Dans le chaos des capitales
Tinte le diapason
D’un soleil d’automne

Mon jeu, mon miroir
En maître des mots
Me condamne
A poser mes aubes
A vos genoux

Sage et sans fard
Cet amour parallèle
Qui s’enchaîne au soir
J’y pose mon cœur
Vous respirer encore

Lise Dest – 2010

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.