Shakespeare, Le Roi Lear

Lear :
Hurlez, hurlez, hurlez donc!
Êtes-vous des hommes de pierre!
Si j’avais vos langues, vos yeux, je les emploierais si bien
Que la voûte du ciel se disloquerait!

(Shakespeare, Le Roi Lear, V, iii, trad. Yves Bonnefoy)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.