Vacances parisiennes !

lisa61.jpgParis ! ma ville mon théâtre, mon sweet sweet home, mon désert aussi
La grande braderie de mes souvenirs des plus doux aux plus tordus…
Mon grenier a miel, mon antre pour âmes patientes.
Paris, ces rues en paralléles de ma mémoire, ces jardins ou je glisse en douce
toutes mes inventions de gamines, hop! attraper une feuille de platane et la faire claquer tel un pétard du 14 juillet dans le creux, le puit de ma main.
Vacances parisiennes, même pas peur de le dire !
OUI, je suis restée à Paris pour bercer mon été,une courte expedition en Baie de Somme, pas de rendez-vous mondain, pas de départ compliqué, juste des reveils calinés par Kiwi, animal fruitté de ma maison.
Mon oreiller accepte jusque tard mes rêves mélangés, personne pour préparé le petit déjeuner, silence doux et calin, mais qui pourrait fabriquer mon curieux café, pas toujours apprécié par d’autre, un grand bol de boissonn noire, pour faire le point sur mes maux et des mots; facile jeux d’eaux, de bulles savonneuses dans un bain trop chaud.
Le ciel est encore chargé de maladie de pluie ce matin, cette année je n’irai pas prendre de café place Saint Sulpice, pourquoi ? Mais je n’en sais rien c’est comme ça
Oh ! les miroirs de la maisons, ne sont pas flatteurs même en été, pas sympa, enfin c’est comme ça.
Le rendez vous m’attend, place au clavier quelques mails, corriger quelques chansons en attente *"d’une musique pour caméléon", et voyager sur les sites amis,mon fidèle ami Pant, TerredeFemmes, Edine, Fréderic Vignale et "le Mag"…Enfin tous. Commenter, écrire, et même régler un vieux compte avec ce cher ALG !, jamais je ne saurais être "une vraie méchante" une fois l’affaire réglée j’oublie et pardonne, qu’elle idiote oui, je le sais le lis même, dans les yeux verts menthe de ma Kiwi, c’est dire !
Mille et douze rendez vous prévus. Devant le BHV avec Marianne, déjeuner avec ma nièce, laisser au téléphone le plaisir de mes lèvres collées aux bavardages indispensables!! Café et pâtes de fruits à la Closerie avec Fred, un ciné avec…Personne !!
Et Manuelle qui débarque, belle comme toujours, deux soirées qui vont me réconcilier avec mon "triste" moi, merci à vous, ce fut l’une des belles surprises de mon été parisien; Doux retour vers votre sud à toi, à Jerôme et Serge

Les cartes postées s’accumulent, les lettres très persos aussi, elles rendent tous ronds les yeux du gardien, chaque jour une enveloppe remplie de mystère…
Montparnasse, je rends visite à Etienne, les coquelicots ont ils poussé ?…Non! en profité pour voir la tombe de Brancusi et le "Baiser" sculpture posée sur le tombeau de son amante russe.
L’expo Dalida un 15 aout bravo, c’est fermé sorry Marianne !

Marcher longtemps, traverser lentement, prendre en terrasse une biere, juste face a l’endroit ou je suis née, rue du Temple. Je ne regarde pas les passants , non je regarde la vie qui s’enroule à mes chevilles, à mes poignets, à mes yeux jamais rassasiés de ces instants.
Laisser venir le soir en douceur, sur le Pont des Arts, ou sur n’importe quel autre pourvu que l’eau s’y glisse en dessous, voir la lumière accomplir son chef d’oeuvre, son opéra de mystère.

Voilà un arrêt sur image, quelques lignes sur mon été, un de plus.

Lise Dest 17 aout 2007

Merci a Frederic Vignale pour toute la série de photos, dont celles -ci

*"Musique pour caméléon", ancien bijoux à lire de Truman Capote

One Reply to “Vacances parisiennes !”

  1. Je ne peux que dire merci pour toutes ces révélations
    J’adore les secrets de femmes !

    P.S : c’est joyeux et pimpant (lise, comme une fine brise, en robe légère, etc…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.